Une vitre disparaît

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vitre disparaît

Message par Admin le Jeu 14 Mar - 10:53

Début du chapitre 2



Le placard sous l’escalier

1er objet à trouver : Le réveil







La tante et l'oncle de Harry se sont rencontrés sur leur lieu de travail. Pétunia Evans, à jamais remplie d'amertume par le fait que ses parents semblaient apprécier sa sœur sorcière plus qu'ils ne l'appréciaient elle-même, quitta définitivement Cokeworth pour suivre des cours de dactylographie à Londres. Ce qui la conduisit à occuper un emploi dans un bureau où elle rencontra Vernon Dursley qui avait des opinions bien arrêtées, un caractère très matérialiste et une nature totalement opposée à la magie. Massif et dépourvu de cou, ce jeune cadre apparut comme un modèle de virilité à la jeune Pétunia. Non seulement il se montra sensible à l'intérêt sentimental qu'elle lui portait, mais il se révéla de surcroît délicieusement normal. Il avait une voiture des plus convenables et ne souhaitait faire dans sa vie que des choses parfaitement ordinaires. Après qu'il l'eut invitée à passer avec lui une longue série de soirées très ennuyeuses, au cours desquelles il lui parla surtout de lui-même et des idées fort prévisibles qu'il avait sur le monde, Pétunia se mit à rêver du moment où il lui passerait la bague au doigt.

Lorsque, le moment venu, Vernon Dursley lui demanda sa main en respectant les formes, mettant un genou en terre dans le salon de sa future belle-mère, Pétunia accepta aussitôt. La seule ombre à ce merveilleux tableau était la crainte de ce que son tout nouveau fiancé penserait de sa sœur qui suivait alors sa dernière année d'études à l'École de Sorcellerie de Poudlard. Vernon allait jusqu'à considérer avec mépris ceux qui portaient des chaussures marron avec un costume noir. Aussi Pétunia osait-elle à peine imaginer l'opinion qu'il aurait d'une jeune femme qui s'habillait de robes longues et passait le plus clair de son temps à jeter des sortilèges.

Elle lui avoua la vérité au cours d'une soirée ponctuée de larmes. Ils étaient assis dans l'obscurité de la voiture de Vernon, avec une vue imprenable sur le magasin de frites où il venait d'acheter un petit en-cas en sortant du cinéma. Vernon, comme Pétunia s'y attendait, se montra très profondément choqué. D'un ton solennel, il lui déclara pourtant qu'il ne lui en voudrait jamais d'avoir un monstre pour sœur et Pétunia se jeta alors sur lui dans un geste de gratitude si violent qu'il en laissa tomber sa saucisse frite.

La première rencontre entre Lily, James (son petit ami) et les deux fiancés, ne se passa pas très bien et entraîna le naufrage de leurs relations. James était très amusé par Vernon et il commit l'erreur de le montrer. Vernon adopta à son égard une attitude condescendante. Il lui demanda quelle était la marque de sa voiture, et James lui décrivit son balai de course. Vernon supposa à voix haute que les sorciers vivaient d'allocations de chômage. James lui parla alors de Gringotts et de la fortune que ses parents y conservaient sous forme d'or massif. Vernon ne savait pas s'il se moquait de lui ou pas et il commença à se mettre en colère. À la fin de la soirée, Vernon et Pétunia sortirent en trombe du restaurant tandis que Lily éclatait en sanglots et que James (qui avait un peu honte de lui) lui promettait de se réconcilier avec Vernon à la première occasion.

L'occasion ne se présenta jamais. Pétunia ne voulut pas de Lily comme demoiselle d'honneur, car elle en avait assez d'être toujours dans son ombre. Lily en fut peinée. Au cours de la réception, Vernon refusa d'adresser la parole à James, mais il le décrivit, à portée d'oreille de celui-ci, comme "une espèce de magicien amateur". Après leur mariage, Pétunia ressembla de plus en plus à Vernon. Elle adorait leur maison bien carrée et proprette du 4, Privet Drive. Elle était désormais à l'abri des objets qui se conduisaient d'étrange manière, des théières qui se mettaient à siffler des airs connus sur son passage, ou des longues conversations sur des sujets qu'elle ne comprenait pas, avec des mots tels que "Quidditch" et "Métamorphose". Vernon et elle décidèrent de ne pas assister au mariage de Lily et de James. La dernière correspondance qu'elle reçut d'eux fut le faire-part de la naissance de Harry. Après y avoir jeté un regard dédaigneux, elle le jeta à la poubelle.

Bien que Pétunia ait été élevée aux côtés d'une sorcière, elle est extraordinairement ignorante en matière de magie. Vernon et elle ont la vague idée qu'ils pourraient extirper la magie de Harry et dans leur tentative pour se débarrasser des lettres envoyées de Poudlard le jour du onzième anniversaire de leur neveu, tous deux s'en remettent à la vieille superstition selon laquelle il est impossible à une sorcière de traverser une étendue d'eau. Ayant souvent vu Lily sauter par-dessus des ruisseaux et courir sur des pierres à fleur d'eau dans leur enfance, elle n'aurait pas dû être surprise lorsque Hagrid parvint sans difficulté à franchir une mer houleuse pour atteindre la cabane perchée sur un rocher où ils s'étaient réfugiés.


La sortie au zoo



avatar
Admin
Admin

Messages : 17
Date d'inscription : 27/02/2013
Localisation : Dans le bureau de Dumbldore

Voir le profil de l'utilisateur http://potterunivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum